Une nouvelle année commence au Pensionnat de Ste-Gabrielle. Nouveaux élèves, nouveaux professeurs... nouveaux conflits.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réveillé [Giovanni]

Aller en bas 
AuteurMessage
Osvald Cepheus

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/09/2010

● ÂGE : 17 ans
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : Une demi-année
● ÉTUDES : Cinéma Audio Visuel
● VIE ÉTUDIANTE : Association environnementale
● RÉPUTATION : Mauvaise
● TRANSFORMATION : Ocelot
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Réveillé [Giovanni]   Mar 28 Sep - 17:40

Encore une fois, j'étais super en forme. Le problème continuait. Quoiqu'il arrive : la journée, je m'endormais et la nuit je restais éveillé. Alors avant de rentrer dans ma chambre, où je savais qu'il y avait Giovanni (un type à qui je n'avais pas encore vraiment parlé), je me faisais un malin plaisir à piquer un sprinte dans la forêt. Courir me faisait le plus grand bien. J'espérais ne tomber sur personne et vite m'épuiser. En fait, c'était devenu une sorte de combat contre le rythme de l'ocelot. Il fallait à tout pris que je reste réveillé la journée et que je dorme la nuit comme tout le monde. Sinon, le rythme n'était pas tenable pour les cours et ma santé.

Je courais donc, encore et toujours, filant comme l'animal que j'étais à travers les arbres, je repassais devant le prunier et là... Comme un idiot, je ne vis pas la racine qui était légèrement sortie du sol. Malgré tout mes réflexes, je ne pus empêcher ma chute dans une très grosse flaque d'eau qui était restée là depuis la précédente pluie...

J'étais trempé jusqu'aux os et je me décidais enfin à rentrer dans ma chambre. J'avais évité un maximum de personne. Ce fût un réel parcours du combattant jusqu'à enfin trouver la porte tant attendue !
Ma main s'arrêta devant la poignée. Il ne fallait tout de même pas que je rentre devant mon compagnon de chambre avec l'apparence d'un... Je ne sais pas quoi de mal propre et de louche. Il allait sûrement me questionner sur ce que je faisais pour être trempé comme cela et ce serait très dur de ne pas être louche.

Pourtant, je n'avais pas d'autres solutions. Je ne pouvais aller prendre ma douche sans avoir pris mes affaires de rechange dans cette chambre. Pendant un moment, je me dis qu'il était peut-être sortit...

Mais cette idée me quitta rapidement lorsque je poussais la porte.
Il était là dans la salle...

Je me dirigeais vers mon armoire à vêtements propres, tentant d'être discret ce qui était de toute évidence : Raté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goldoseinto.forumactif.org/
Giovanni Dinozzo

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/09/2010

● ÂGE : 21
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : 1
● ÉTUDES : Archéologie
● VIE ÉTUDIANTE : Basket-ball
● TRANSFORMATION : Tigre Blanc
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mar 28 Sep - 21:00

Giovanni était assis tranquille dans sa chambre sur son lit. Il aimait la tranquillité de cette pièce. Son coloc ne faisait pas de bruit lui non plus alors les deux pouvait relaxer quand ça leur disaient. Il n’avait pas vue son coloc de la soirée et se disait qu’il avait autre chose à faire que de rester enfermé dans la camber à ne rien faire. Giovanni allait tomber dans le sommeil quand il entendit un bruit. Il se releva légèrement pour voir d’où provenait le bruit. Il vit la porte s’ouvrir et décida de ne pas bouger pour voir qui osait entrer sur la pointe des pieds dans sa chambre. Il vit l’individu se diriger vers l’armoire d’Osvald. L’intrus ouvrit l’armoire et c’est à cet instant que Giovanni reconnu l’inconnu. L’inconnu en question était Osvald lui-même. Se levant tranquillement, Giovanni se dirigea vers son coloc pour lui parler.

-Tu sais, tu n’es pas obligé d’entrer sur la pointe des pieds. Tu es dans ta chambre Osvald.

Giovanni lui mit la main sur son épaule et sentit qu’il était mouillé. Il se questionna sur les activités que son collègue de chambre pouvait bien faire pour être trempé jusqu’au os mais n’osa pas lui demander. Il avait sa vie et ses activités. Cela était un peu indiscret de demander ce qu’il faisait. Voulant être poli et gentil, Giovanni retira sa main de l’épaule du jeune homme et lui montra ces vêtements. Il ne voulait pas que son collègue prenne froid par sa faute.

-Je te conseil d’aller prendre ta douche et de te changer avant d’attraper froid. Ah oui! J’aimerais aussi que nous parlions un peu. On n’a pas parlé énormément depuis notre arrivez dans cette chambre alors si cela ne te dérange pas j’aimerais bien discuter. Aussi je ne te demanderai pas pourquoi tu es tout trempé. Alors dépêche et reviens.

Giovanni attendit de voir la réaction du jeune homme pour savoir ce qu’il déciderait de faire. Rester et parler ou repartir vers d’autres lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osvald Cepheus

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/09/2010

● ÂGE : 17 ans
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : Une demi-année
● ÉTUDES : Cinéma Audio Visuel
● VIE ÉTUDIANTE : Association environnementale
● RÉPUTATION : Mauvaise
● TRANSFORMATION : Ocelot
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mer 29 Sep - 12:35

Je m'étais empressé de trouver mes affaires mais... je sentis que Giovanni bougeait. En entrant, je l'avais vu à demi-endormi. Je me disais qu'en me faufilant dans la pièce sans faire de bruit j'aurais pu prendre mes affaires et repartir ni vu, ni connu. Mais ce ne fût pas le cas. Je me retournais pour le voir en face de moi.

_"Tu sais, tu n’es pas obligé d’entrer sur la pointe des pieds. Tu es dans ta chambre Osvald."

Je souris d'un air gêné. A vrai dire, j'étais peut-être dans ma chambre mais c'était aussi la sienne et je devais quand même éviter un maximum de lui pourrir la vie en rentrant tard et en faisant du ramdam. Lorsqu'il posa sa main sur mon épaule, je tressaillis. J'attendais maintenant la question que je ne voulais pas qu'il me pose mais qu'il allait forcément poser... Je fermais à demi, les yeux... Alors? Elle venait cette question?

_"Je te conseil d’aller prendre ta douche et de te changer avant d’attraper froid. Ah oui! J’aimerais aussi que nous parlions un peu. On n’a pas parlé énormément depuis notre arrivez dans cette chambre alors si cela ne te dérange pas j’aimerais bien discuter. Aussi je ne te demanderai pas pourquoi tu es tout trempé. Alors dépêche et reviens."


Je fût des plus surpris. Alors ça ! C'était à croire qu'il lisait dans mes pensées ! Il s'était même montré des plus fraternelle. Mais yeux s'étaient ouverts d'étonnement. Il voulait qu'on parle ? C'était tant mieux. En fait, j'avais déjà voulu l'aborder mais je ne savais jamais quoi lui dire et par où commencer. A chaque fois, j'allais ouvrir ma bouche et les mots se perdaient. D'ailleurs c'était justement ce qui m'arrivait. Je ne savais pas quoi lui dire. Peut-être qu'il fallait commencer par dire que j'étais d'accord?

_"O.K ça marche. Je reviens vite."

J'avais eu du mal à sortir ces quelques mots pourtant bien simples. Je m'étais empressé de quitter la pièce. Lorsque la porte s'était refermé, j'avais soupirais de soulagement et je m'étais dépêché de rejoindre les douches. J'étais encore dans un drôle d'état. J'avais eu peur que la discussion tourne autour de mes activités nocturnes. Car ce n'était pas la première fois que je rentrais tard. J'étais d'ailleurs entrain d'espérer qu'il n'allait pas me demander pourquoi je sortais si longtemps le soir. Si ça se trouvait il était même entrain de s'imaginer des trucs avec une fille ou autre. (Enfin là, j'étais trempé à cause de l'eau... Ça ne faisait pas rendez-vous romantique... hum hum...). Je ne mis que 8 minutes à me doucher et m'habiller ce qui témoignait de mon envie de ne pas le faire attendre trop longtemps.

Finalement, je me retrouvais devant la porte de la chambre et je respirais un bon coup. A la une... A la deux... A la trois, j'entrais !
Giovanni était toujours là.

_"J'espère que je n'ai pas été trop long." dis-je en allant m'asseoir sur mon lit en face du sien.

Je regardais un peu le sol.

_"De quoi voudrais-tu parler?"

Je relevais lentement le regard et ne sût garder mes yeux sur les siens. Alors je fixais de nouveau le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goldoseinto.forumactif.org/
Giovanni Dinozzo

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/09/2010

● ÂGE : 21
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : 1
● ÉTUDES : Archéologie
● VIE ÉTUDIANTE : Basket-ball
● TRANSFORMATION : Tigre Blanc
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mer 29 Sep - 16:10

Giovanni était encore debout quand Osvald entra de nouveau dans la pièce. Il l’avait suivit des yeux jusqu’à son lit et sourit lorsqu’il demandait s’il ne l’avait pas trop fait attendre. Après que la question sur le pourquoi Giovanni voulait lui parlait, ce dernier se dirigea vers son propre lit et s’assoie. Il vit qu’Osvald avait quelques problèmes à soutenir son regard et cela le fit rire. Rassemblant ses idées et ses mots Giovanni se préparait à lui dire pourquoi il voulait lui parler.

-Je voulais te parler car cela fais maintenant un petit bout de temps que nous sommes dans la même chambre et je ne connais rien sur toi à part le fait que tu dors dans la même chambre que moi. Si je pose trop de question tu n’as qu’à me le dire et je m’arrêterai.

Giovanni prit une pause après son discoure pour laisser le temps à Osvald d’analyser le contenue de ce qu’il venait de dire. Après un petit moment, Giovanni se racla la gorge et repris une pose plus confortable.

-En fait, je voulais savoir d’où tu venais, ce que tu faisais dans cette école, tes activités préférées, ce que tu recherché chez une personne que tu pourrais aimer et tout le reste la.


Giovanni finit sa phrase en douceur pour qu’Osvald puisse réfléchir tranquillement aux questions qu’il venait de lui poser. Fouillant dans un de ses tiroirs à côté de son lit, Giovanni sortie deux bouteilles d’eau et deux tablettes de chocolat. Il présenta une bouteille et une tablette à Osvald et attendit la réaction d’Osvald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osvald Cepheus

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/09/2010

● ÂGE : 17 ans
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : Une demi-année
● ÉTUDES : Cinéma Audio Visuel
● VIE ÉTUDIANTE : Association environnementale
● RÉPUTATION : Mauvaise
● TRANSFORMATION : Ocelot
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mer 29 Sep - 17:27

_"Je voulais te parler car cela fait maintenant un petit bout de temps que nous sommes dans la même chambre et je ne connais rien sur toi à part le fait que tu dors dans la même chambre que moi. Si je pose trop de question tu n’as qu’à me le dire et je m’arrêterai."

Honnêtement : j'avais pas envie de répondre à des questions sur moi. Après, je risquais de faire un faut pas et de dire quelque chose de trop. Mais en même temps, Giovanni ne s'était pas montré désagréable avec moi et je n'avais pas envie de l'envoyer boulet. Justement, il se montrait plutôt sympathique, et moi qui n'avait que peu de contact avec les gens de ce pensionnat, ça me ferait sûrement le plus grand bien de lui parler un peu. Je n'avais qu'à rester prudent...
Tout allait bien se passer... Enfin, j'essayais surtout de m'en persuader. Il n'allait sûrement pas poser des questions trop embarrassantes...

Au plus j'essayais de me persuader que tout allait bien se passer, au plus j'avais envie de sauter par la fenêtre.


_"En fait, je voulais savoir d’où tu venais, ce que tu faisais dans cette école, tes activités préférées, ce que tu recherché chez une personne que tu pourrais aimer et tout le reste la."

J'étais sur le cul. Il m'avait dit que s'il posait trop de questions je pouvais l'arrêter mais là, c'était déjà trop d'un coup ! En plus toutes les réponses qui me venaient en tête étaient horribles ! Elles pouvaient me trahir ! Mon regard fuyait et se baladait sur le sol. Je cherchais des réponses en vain. Et le temps défilait ! Je stressais à l'idée de répondre des conneries. Et en même temps, aucune réponse sur la défensive me venait. Finalement, je me construisis une réponse mentale pour être sûr de ne pas commettre d'imprudences :
"Je viens... de chez moi euh... du Nord et je suis venu dans cette école parce que mon père pensait que c'était bien que je retrouve mes cousins qui y étaient déjà... Je ne sais pas si tu les connais. Et en plus j'étais intéressé par la section cinéma qui n'y a que dans peu d'écoles. J'aime jouer de l'harmonica et dormir... Enfin, c'est plutôt une mauvaise habitude qu'une activité et sinon j'aime pas beaucoup de monde et je ne sais pas quoi répondre à ta dernière question putain de merde qu'elle me fait chier celle-là..."
Mais j'étais partit en live et le temps continuait de couler.

Enfin, mes pensées fût interrompues par Giovanni qui me tendait une tablette de chocolat et une bouteille d'eau.
Je les pris en bredouillant un faible :


_"Merci..."

Puis mon cerveau continua de bouillir et je regardais mon colocataire qui attendait une réponse. Finalement, ma bouche parla sans que je ne puisse l'arrêter.


_"Je viens du Nord, je suis là pour la section cinéma, je joue un peu de musique, j'aime courir et la personne idéale pour moi ne serait pas un homme, ni un colocataire, encore moins du nom de Giovanni et qui ne pose pas trop de questions à la fois!"

Au début de ma phrase j'étais très tendu et sur la fin, ce n'était qu'une blague. J'avais tout sortit d'un trait et finalement j'avais trouvé ça sympa de répondre un peu n'importe quoi sur la dernière question.
Mais d'un coup, l'idée affreuse qu'il l'eût mal pris me parcourra le cerveau.


_"Euh !!! Excuse-moi... C'était une blague. La vérité, c'est que ne je suis pas très sociable et même un peu agoraphobe. J'ai beaucoup de mal à exprimer mes sentiments... Si je peux te paraître froid, ce n'est pas voulu."

J'étais paniqué. Mon visage était inquiet. J'avais réussi à être assez discret sur mes occupations mais en même temps, je l'avais peut-être blessé avec cette sorte de blague pas drôle. J'étais aux bords de la fuite. Je voulais prendre mes jambes à mon coup et m'enfuir. J'étais stressé comme jamais. Je n'avais même pas touché à la plaque de chocolat et la bouteille d'eau que je tenais fermement dans mes mains.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goldoseinto.forumactif.org/
Giovanni Dinozzo

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/09/2010

● ÂGE : 21
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : 1
● ÉTUDES : Archéologie
● VIE ÉTUDIANTE : Basket-ball
● TRANSFORMATION : Tigre Blanc
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mar 5 Oct - 18:01

Giovanni écoutait les réponses qu’Osvald lui donnait. Osvald venait du Nord donc il devait être habitué au froid. Quand il répondue à la question concernant le type de personne qu’il aimait, Giovanni eu un petit rire inaudible quand Osvald tourna autour du pot avant de dire son nom. Peu de temps après, Osvald s’excusa de la froideur de ses dires et cela fit éclater Giovanni en rire. Osvald devait surement penser qu’il avait vexé Giovanni mais cela était le contraire. Il regarda Osvald et lui fit un grand sourie chaleureux. En baissent les yeux, Giovanni remarqua qu’Osvald n’avait pas encore ouvert les items qu’il lui avait donné.

-Tu ne m’as pas fâché Osvald. Je suis très ouvert d’esprit et j’aime quand le monde me parle franchement. Aussi, je ne disais pas ça dans ce sens. Je voulais savoir quelle type de fille tu aimais mais tu m’as répondue d’une manière assez inhabituelle et j’aime ça. Aussi, si tu ne veux pas que je me fâche, je te conseil de manger la barre de chocolat et boire l’eau.


À peine quelques seconds après avoir finis a dernière phrase, Giovanni éclata de rire et tomba sur le dos quelques instants. Après s’être relevé et avoir repris une position assise, Giovanni repris un air sérieux. Il avait une question assez étrange en tête. Il se demandait comment l’administration avait fait pour placer les colocataires ensemble dans les chambres de manière à ce qu’il ne s’entre-tue pas.

-Je viens de penser à quelque chose. Comment penses-tu que l’administration de l’établissement a fait pour mettre les colocataires ensemble sans que chacun est envie de tuer l’autre. C’est vraiment un mystère pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osvald Cepheus

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/09/2010

● ÂGE : 17 ans
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : Une demi-année
● ÉTUDES : Cinéma Audio Visuel
● VIE ÉTUDIANTE : Association environnementale
● RÉPUTATION : Mauvaise
● TRANSFORMATION : Ocelot
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mar 5 Oct - 19:20

Spoiler:
 

_"Tu ne m’as pas fâché Osvald. Je suis très ouvert d’esprit et j’aime quand le monde me parle franchement. Aussi, je ne disais pas ça dans ce sens. Je voulais savoir quelle type de fille tu aimais mais tu m’as répondue d’une manière assez inhabituelle et j’aime ça. Aussi, si tu ne veux pas que je me fâche, je te conseil de manger la barre de chocolat et boire l’eau."

Impressionné parce qu'il venait de me dire j'ouvrais le papier du chocolat d'un coup sec. Je fût même surpris du bruit que j'avais produit. Je ramenais le chocolat à ma bouche et croquais un gros bout. Ça me fit un bien fou. A croire que je n'avais pas mangé depuis des jours. Mais en fait mon dernier repas datait seulement de deux heures auparavant. Il avait dit tout ça d'un ton qui imposait l'exécution. En fait je me sentais un peu comme devant mon maître. Je fus très calme. Je fis exactement ce qu'il me disait de faire. Après avoir croqué mon bout, j'ouvrais la bouteille d'eau pour en boire un peu. En fait, j'avais l'air d'un disciple ayant trouvé son maître. Je le regardais tomber sur son lit et le regardais comme s'il avait perdu l'esprit.

Mes gros yeux ronds ne le quittait pas des yeux. Chaque geste était analysé.

Ce qui était plutôt drôle, c'est que ses réactions me faisaient peur. Vous vous demandez pourquoi hein? Bah en fait, c'était que ce type me semblait totalement imprévisible. Je ne m'attendais absolument pas à ce qu'il rit autant. Mais je remarquais quelque chose d'étrange. Mon angoisse avait fortement diminuée depuis qu'il avait rit. Ça me détendait un peu, même si je continuais à redouter ses réactions.


_"Je viens de penser à quelque chose. Comment penses-tu que l’administration de l’établissement a fait pour mettre les colocataires ensemble sans que chacun est envie de tuer l’autre. C’est vraiment un mystère pour moi."

Je le regardais encore avec mes gros yeux ronds. A croire que chaque chose qu'il faisait ou disait m'étonnait. Mais presque du tac au tac je répondis :

_"Au hasard."

Puis gêné d'avoir répondu si vite, je développais.


_"Tu sais je ne pense pas qu'ils se soient donné la peine d'examiner chaque élève au cas par cas et les aient mis aux endroits les mieux pour eux."

Mais... Ça voulait dire que...

_"Attends tu veux dire que tu as déjà eu envie d'étriper quelqu'un?".

Mes yeux se firent encore plus grand. J'avais du mal comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goldoseinto.forumactif.org/
Giovanni Dinozzo

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 10/09/2010

● ÂGE : 21
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : 1
● ÉTUDES : Archéologie
● VIE ÉTUDIANTE : Basket-ball
● TRANSFORMATION : Tigre Blanc
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Mar 12 Oct - 18:53

Giovanni remarqua à la vitesse avec laquelle Osvald avait déballé le chocolat et ouvert la bouteille d’eau. Il aimait bien le jeune home même si cela ne faisait pas si longtemps qu’il avait appris à le connaitre. Quand Osvald répondit le hasard à sa dernière question Giovanni arqua un sourcil puis le redescendit quand il développa sa réponse. Il aimait la réponse que le garçon lui avait donné et fût surprise d’entendre la question d’Osvald. Cherchant dans sa mémoire, Giovanni essayait de se rappeler une personne qu’il avait connu qu’il avait déjà eu envie d’étriper. Il pensa pendant plusieurs minutes avant de donner une répond à son colocataire.

-Non, je n’ai jamais eu envie d’étriper quelq.... en fait si j’ai déjà eu envie. Cela remonte à loin dans mon passé. C’est si loin que je l’avais Presque oublié. Une seule personne a réussi à me faire devenir fou de rage pour que je veule l’étriper. Encore aujourd’hui je pense à cette personne et la colère monte en moi. Je sais que je serais capable de me contrôler devant elle mais si je reste trop longtemps en sa présence je risqué de dire ou de faire un geste impardonnable. Ne t’inquiète pas je n’ai pas le gout de t’étriper.

Il avait dit la dernière phrase sur un thon doux et joyeux avec un grand sourire aux lèvres. Cependant, quand il avait décrit la personne qu’il voulait étriper des marques de colère apparurent sur son visage. Son calme reprit, Giovanni se leva pour se rasseoir sur le sol le dos appuyé sur son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osvald Cepheus

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/09/2010

● ÂGE : 17 ans
● ANNÉES D'ANCIENNETÉ : Une demi-année
● ÉTUDES : Cinéma Audio Visuel
● VIE ÉTUDIANTE : Association environnementale
● RÉPUTATION : Mauvaise
● TRANSFORMATION : Ocelot
● N° DE CHAMBRE : ¤201¤

MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   Jeu 14 Oct - 7:43

Étant donné la longue pause que la discussion avait prise, je m'étais inquiété en me disant que j'avais peut-être posé une question trop indiscrète. Je me disais que j'avais sûrement bien gaffé sur ce coup là. Dans une vie, il arrive très souvent qu'on veuille tuer quelqu'un non? Mais la raison nous pousse à ne pas le faire... Sauf quand on craque...
Quand il commença par une réponse négative, je me disais que finalement, je n'avais pas gaffé et qu'il avait simplement utilisé la pause pour se souvenir, mais il se corrigea ensuite :


_"Non, je n’ai jamais eu envie d’étriper quelq.... en fait si j’ai déjà eu envie. Cela remonte à loin dans mon passé. C’est si loin que je l’avais Presque oublié. Une seule personne a réussi à me faire devenir fou de rage pour que je veule l’étriper. Encore aujourd’hui je pense à cette personne et la colère monte en moi. Je sais que je serais capable de me contrôler devant elle mais si je reste trop longtemps en sa présence je risqué de dire ou de faire un geste impardonnable. Ne t’inquiète pas je n’ai pas le gout de t’étriper."


Cela remontait à loin dans son passé ? C'était peut-être un passé que je n'aurais pas dût remué en posant ma question. Je me disais que la personne qu'il détestait plus que tout devait sûrement avoir fait ou dit quelque chose d'impardonnable pour qu'il lui en veuille autant. Il me rassura en me disant que je ne devait pas m'inquiéter et qu'il ne m'étriperait pas ! J'étais de plus en plus détendu lorsque je lui parlais. C'était super. A chaque moment où je me préparais à fuir, où je m'inquiétais, où je me repliais sur moi-même, il disait quelque chose qui me sortait de ces états. Ça arrivait quand même assez rarement quelqu'un avec qui je puisse tenir une conversation normale. A part Liana et lui, je n'avais pas encore eu le plaisir de me remettre à parler avec les autres.
Le voyant se rasseoir sans rien dire pour relancer la conversation, je m'inquiétais un peu. Il fallait que ça reprenne non? C'était à moi de dire quelque chose non? Mon cerveau bouillonné. Je croquais un nouveau bout de chocolat pour me détendre. Je regardais par la fenêtre, je pouvais voir quelques arbres. Je souris. J'avais trouvé une idée de conversation.


_"Tu as beaucoup d'activités? Qu'est-ce que tu préfères faire? Enfin je veux dire... Tu as des passions des passe-temps? Tu fais parti d'un club?"

Ça faisait beaucoup de questions mais finalement, toutes revenaient à la même chose. Je lui demandais ce qu'il aimait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goldoseinto.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveillé [Giovanni]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveillé [Giovanni]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Zoan éveillé.
» [Sorwin]Coma éveillé
» [Théorie] Giovanni, père de Sacha ?
» Veillée funéraire : YAWA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Parallèle :: Campus :: Dortoirs :: Dortoir des garçons :: Chambre N° 201-
Sauter vers: